Jikaëlle

Une chemise à carreaux, un chapeau, sa guitare sur le dos et un visage souriant à souhait, voilà la première image que j’ai eue de cette artiste. C’était le 30 avril à La Boule Noire pour un concert féminin.

 

C’est à 4 ans que Jikaëlle découvre la scène en suivant des cours de danse modern jazz. Elle pratiquera cette activité jusqu’à 20 ans. Elle n’en fera pas son métier mais toutes ces années à participer à des spectacles devant le public auront surement jouées un rôle déterminant pour son avenir.

Son BAC en poche avec une option théâtre, Jikaëlle va faire la connaissance de Bernard Léchot lors d’un stage de doublage de voix et cette rencontre va être déterminante pour la suite.

Jikaëlle commence une formation en théâtre dès janvier 2012 avec une option chant. Mais elle va rapidement réaliser que c’est la chanson qui l’attire et, encouragé et aidé par celui qui deviendra son compagnon de scène, elle commence à composer son premier album.
Elle lance un financement participatif et fait son premier concert officiel le 21 octobre 2013 pour fêter la réussite de ce financement et la sortie de l’album qui s’appelle « Évasions » et qui est toujours disponible à la vente.

Parallèlement à sa vie d’artiste débutante, Jikaëlle va suivre une formation de musicienne intervenante en 3 ans à coté de TOURS, ce qui lui permet aujourd’hui d’intervenir auprès de la petite enfance et dans le monde du handicap.
Son deuxième album « Évidences », que vous pouvez trouver sur son site est sorti le 21 juin 2017 avec 12 chansons aux sonorités plus acoustiques.

​​

  • Twitter Classic
  • Facebook Classic